Vraie et fausse mission du politique : le bien commun ou l’intérêt général ?

6 janvier 2017
élections politique Société

  En octobre 2016, la Conférence épiscopale des Évêques de France adressait aux chrétiens un document pré-électoral : "Retrouver le ...

Lire la suite
Le bien commun n’est-il qu’une synthèse des Droits de l’Homme ?

Le bien commun n’est-il qu’une synthèse des Droits de l’Homme ?

16 septembre 2016

L’action politique actuelle rejette la notion de bien commun comme dogmatique et autoritaire. ...

Lire la suite
En Syrie, Alep est morte. Que se passe-t-il à Mossoul ?

En Syrie, Alep est morte. Que se passe-t-il à Mossoul ?

06 janvier 2017

La reconquête de Mossoul avance lentement et laborieusement. Il faut encore trois mois, dit ...

Lire la suite
Première messe célébrée en la cathédrale d’Alep depuis près de 5 ans

Première messe célébrée en la cathédrale d’Alep depuis près de 5 ans

06 janvier 2017

Pour la première fois depuis le début de la guerre, la messe de Noël ...

Lire la suite

L’INSTITUT KAROL WOJTYLA

L’Institut Karol Wojtyla répond à la mise en acte d’un projet : celui de la formation humaine comme fondement de la formation chrétienne.

On a souvent conçu la formation humaine comme une conséquence nécessaire de la formation chrétienne. Dans la mesure où la formation chrétienne comportait une accentuation éthique, personnelle et sociale, on avait raison ! Cette éthique a cependant été envahie par une morale d’obligation qui en a profondément faussé le sens. Aujourd’hui, cette morale d’obligation s’évanouit à toute vitesse de nos horizons sociaux et personnels et, avec elle, ce qu’elle contenait de la formation humaine. En contrepartie monte le dynamisme des connaissances apportées par les Sciences humaines : l’anthropologie culturelle, la psychologie, la sociologie, la neurobiologie etc. Que devient la personne humaine face à tous ces courants ? Sur quelles bases anthropologiques assurer sa formation ? N’est-elle qu’un plasma informe déterminé par la culture ? Faut-il se résoudre à en faire un être double : d’une part un être spirituel récepteur de la grâce, d’autre part un être social soumis aux déterminismes de son siècle ?

En savoir plus

AFCP, UNE ASSOCIATION…

L’AFCP est une Association civile selon la loi 1901, reconnue depuis 2012 par l’évêque du Mans, Mgr Yves le Saux, comme Association Publique de Fidèles de droit diocésain. Son siège se trouve à Solesmes (72300).

L’AFCP offre des formations courtes de différentes durées et une formation adéquate à l’accompagnement de la personne.

Vous avez déjà fait une session ; avez-vous déjà participé à l’équipe de cuisine ? Une expérience de travail fraternel au service des couples...
Comme chaque année, nous avons besoin de votre disponibilité pour ce service : il est humble mais essentiel.
Si vous vous sentez appelé(e), inscrivez-vous vite auprès de Christine au secrétariat !
Tél : 02 43 62 10 23
Nous avons besoin d’hommes aussi bien que de femmes !